Le jardin-forêt

En quelque années, notre verger traditionnel de vieux arbres fruitiers hautes tige s’est métamorphosé en jungle accueillante où l’on se retire volontiers pour une sieste dans un hamac ou une dégustation de framboises. Vignes et rosiers grimpent à l’assaut des arbres vieillissant tandis que groseilles, rhubarbes, cassis, consoude et fraises des bois prospèrent à leur pied. En guise d’engrais: des feuilles mortes bien sûr mais aussi des plantes fixatrices d’azote, comestibles, mellifères ou simplement charmantes, installées entre les arbres. Débutée en 2016, la densification végétale se poursuit inlassablement au gré des nouvelles boutures, greffes et plantations. Peu à peu, le verger se mue en «jardin-forêt», cet écosystème particulier, résilient et en grande partie comestible, directement inspiré de la nature et des forêts jardinées des Peuples premiers. 

Des allées fruitières façon “Sobkowiak”  ont pris forme non loin de la place de feu. Là, plus besoin de prendre l’échelle pour cueillir les pommes. Les fruits sont à portée de bras, penchés sur des bouquets de menthe et de plantes aromatiques.

Articles et vidéos en lien

Kiwi & Kiwaï: stop ou encore?

Kiwi & Kiwaï: stop ou encore?

De belles pousses bien vertes sont apparues dans le tableau noir et brûlé que composent les rameaux de nos trois kiwaïs palissés. Après le froid mordant de fin avril qui a aminci d’un coup bon nombre de silhouettes, le miracle de la résurrection a eu lieu une fois de...

Les arbres, c’est maintenant!

Les arbres, c’est maintenant!

Marie Arnould, rédactrice en chef du magazine des Quatre saisons, ne m’en voudra sûrement pas de plagier le titre de son avant-dernier édito. Il résume parfaitement le fond de ma pensée et l’objet de ce billet politiquement incorrect qui rappelle l’urgence de passer à...

Rhubarbes tropicales

Rhubarbes tropicales

« Mais comment faites-vous pour avoir des rhubarbes aussi gigantesques ? » Cette question m’a été posée tellement de fois par nos visiteurs depuis le début de la saison, qu’elle mérite que je lui fasse une réponse à plus large échelle ! A vrai dire, je n’ai pas de...

Kaki dur & kaki mou

Kaki dur & kaki mou

Chouette, il est encore temps de vous parler des kakis: on en trouve encore sur les marchés et il est possible de planter les arbres qui les produisent jusqu’en mars! Le sujet me titillait depuis un moment, et pour cause: en novembre dernier, nous avons planté trois...

Fan d’amélanchiers

Fan d’amélanchiers

Au verger et dans les haies les floraisons se succèdent à un rythme effréné, comme poussées par la bise qui ne faiblit pas depuis une semaine. Cornouillers, ragouminiers, pêchers, puis maintenant prunelliers, pruniers et poiriers s’en donnent à cœur joie, en misant...

La multiplication des petits fruits

La multiplication des petits fruits

Bien sûr, ce n'est pas encore la saison des petits fruits: leur récolte en mars tiendrait réellement du miracle. Mais admettez que pour vous inviter à lire la suite, qui plus est par cette grisaille, cette photo est bien plus aguicheuse que celle d'un bout de bois...

Un châtaignier pour le futur

Un châtaignier pour le futur

«Voilà, c'est parti pour au moins 200 ans!» C'est avec ces mots que Gaël a couronné la plantation d'un châtaignier dans notre jardin. Le moment a été solennel. Il aurait presque mérité une minute de silence si le coq et une horde d'étourneaux dans les prunelliers n'en...