Le cabanon-atelier

Nous en rêvions depuis longtemps. Et le cabanon prend forme depuis deux ans. Tout a commencé en hiver dans la forêt voisine où le garde nous a marqué une trentaine de jeunes épicéas à abattre. A la bonne lune, mois après mois, nous les avons ramené par 3 ou 4 à la fois sur notre frêle remorque. Dans le jardin, Christian s’est mis à l’ouvrage : il a façonné et assemblé petit à petit la charpente, sans machine et quasi sans assistance. Les vieilles tuiles recyclées et les planches ont été acheminées en bicyclette depuis la scierie du village. Les fenêtres et portes-fenêtres sont de seconde main.

Pas de plastique ni de produits de synthèse. Les murs sont isolés avec un mélange de chaux et de chancre, le toit avec de la fibre de bois. Aujourd’hui nous en sommes aux enduits de finition. A l’extérieur, de la peinture suédoise, à l’intérieur des eduits en terre crue. La terrasse est aussi en cours. Mais pas besoin de courir, le temps ne presse pas. Le plaisir est autant de faire que d’en profiter.

Le cabanon aura plein d’usages: miellerie, cidrerie, atelier de vannerie, de sculpture, de bricolage, salle de cours, de rencontre et d’accueil, lieu de détente et de contemplation,  sur la terrasse ou au coin du feu…

Articles et vidéos en lien

Cabanon de jardin: Acte 1

Cabanon de jardin: Acte 1

Nous sommes sans doute un peu fous, mais terriblement heureux de l’être depuis que nous avons décidé de construire de A à Z et de nos mains, notre cabanon de jardin. L’idée nous a été soufflée par Dany, vieux paysan et gardien de la déchetterie communale, à qui je...